Assemblée plénière 2019 du Réseau des Aménageurs de la Méditerranée

Chaque année, les membres du Réseau des aménageurs de la Méditerranée se réunissent en assemblée plénière à Marseille, offrant ainsi aux différents acteurs de l’aménagement en Méditerranée de se rencontrer et d’échanger sur les nombreux enjeux qu’ils partagent en commun.

Le 25 novembre dernier, le Réseau s’est réunit autour de la thématique de l’investissement : bailleurs, aménageurs, urbanistes, architectes mais aussi société civile ont échangé sur cette problématique complexe bien qu’incontournable.

Retrouvez l’intégralité de cette journée  sur notre site internet.

Biodiversité et métropolisation – 2019

Dans un contexte marqué par la pandémie mondiale du Covid-19, les questionnements autour de la relation de l’homme à la nature se multiplient. Au sein de celles-ci, le sujet de la biodiversité urbaine revient en force. Avec le report du Congrès mondial de la nature organisé par l’UICN en janvier 2021, la biodiversité apparaît aujourd’hui comme un élément nécessaire à la construction des villes durables et résilientes, notamment par les services multiples qu’elle rend aux citadins.

La faiblesse des prises en compte de ce sujet dans les politiques publiques a interrogé les auteurs de l’article ci-dessous sur l’intérêt d’un nouveau niveau de décision comme celui de la métropole, en pleine formalisation. Ils se sont posés la question de l’acceptabilité de cette biodiversité dans l’émergence de la métropole notamment en recherchant les leviers ou les freins à cette acceptabilité qui conditionne les prises de décisions.

Afin d’y répondre, ils ont construit une grille d’enquête pour réaliser une analyse croisée de quatre études de cas dans quatre métropoles françaises, Bordeaux, Montpellier, Nantes et Strasbourg. Ils y ont rencontré différents acteurs de la décision et de l’action publique (directeurs, services, associations). Les entretiens ont abouti à l’identification de six leviers d’acceptabilité : la culture du naturel, la communication, la démocratie participative, le droit, l’économie et l’organisation administrative. Au regard des réponses obtenues, il est discuté ici des différentes catégories et des préconisations concrètes qui ont émergé.

L’article d’Alexandre Dejean, Aurélia Hild, Roxana Rotaru, Martha Sasso, Djamila Vuilleumier-Papaloïzos et Philippe Clergeau est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous.

Imbrication ville-port : vers une nouvelle urbanité durable

Dans le cadre de son engagement en faveur de la ville méditerranéenne durable, l’AVITEM et ses partenaires ont organisé, en lien avec le réseau Vivapolis, une Matinale dédiée à la relation ville-port en Méditerranée. L’évolution récente des relations entre la ville et le port est tout autant marquée par les changements survenus dans l’activité portuaire que par les nouvelles dynamiques urbaines durables engagées par les collectivités. La ville devient un nouveau paysage invitant à repenser le projet urbain, soucieux de son patrimoine, de sa mémoire, de sa culture et de son environnement.

La retranscription de cette Matinale est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous.

Biodiversité urbaine en Méditerranée

La deuxième édition des Ateliers de l’AVITEM s’est tenue le vendredi 26 avril dernier à Marseille sur la thématique « Quelle biodiversité pour les villes méditerranéennes ? », (pour mémoire, la première édition de ces Ateliers s’était tenue à Marseille le 6 juillet 2018 sur le thème du Nexus eau-alimentation-énergie). A travers un état des lieux sur les pratiques et sur les recherches menées sur ce sujet, l’issue de cet atelier a mené à la formulation de plusieurs recommandations à l’échelle de la planification urbaine et à l’attention des aménageurs et des décideurs politiques.

Restitution de l’Atelier #1 :
Relation Ville-Port
GENES – 16 ET 17 MAI 2019

Dans le cadre de l’animation du Réseau des Aménageurs de la Méditerranée, la thématique des réorganisations des fronts d’eau et des relations ville-port est apparue comme extrêmement structurante dans la réflexion des membres du Réseau. En effet, quand les projets d’aménagement urbain ne sont pas intégralement ordonnancés autour de la restructuration de friches urbano-portuaires, ils comportent généralement une façade littorale partagée entre installations industrielles et espaces de vie urbaine (commerces, logements, espaces publics, etc).